Niki de Saint Phalle biographie

Biographie

Naissance Niki de Saint Phalle, artiste plasticienne, peintre-sculptrice, et réalisatrice de film, voit le jour le 29 octobre 1930 à Neuilly sur Seine, deuxième des cinq enfants de André Fal de Saint Phalle, riche banquier et de Jacqueline Harper, riche héritière américaine..

Graves perturbations familiales et financières. La banque paternelle fait faillite, lors du Krach boursier de 1930, et sa mère découvre l’infidélité de son époux.

Petite enfance chez les Grands Parents paternels Niki est envoyée (Empreinte Chariot) en France de sa naissance jusqu’à ses trois ans. (R de Fortune) Elle retrouve ses parents en 1933 à Greenwich  dans le Connecticut, et sa mère change son prénom de Marie Agnès donné par son père en hommage à une jeune fille qu’il a aimée.

Inceste à 11-12 ans. L’été de cet année 1942,(R de Fortune) elle subit l’inceste de la part de son père. Elle se tait, et ne parle à personne du drame qu’elle vit. Elle écrira cinquante ans après seulement, un livre intitulé « Mon secret» (Le Pape)  adressé à sa fille Laura, dans lequel elle confie ce que la petite fille qu’elle était a subi.

Mannequin à 18 ans (Chariot) elle fait la couverture de Vogue, Life, Gala. Elle s’enfuit avec un jeune marine Harry Matthews d’un an plus âgé, et se marient civilement le 6 Juin 1949. Harry étudie la musique, Niki peint ses premières huiles et gouaches. Deux enfants naîtront de leur union, Laura en 1951, et Philip, le 1 mai 1955.

Dépression hospitalisée à Nice En 1953, (Impératrice) Niki est souffrant d’une grave dépression. La peinture sera à ce moment-là sa bouée de sauvetage et elle décide de s’y consacrer totalement. Elle laisse tomber le théâtre pour devenir artiste. Elle ne suit aucun enseignement artistique, et c’est en autodidacte qu’elle avance sur le chemin qu’elle a choisi.

Gaudi et le Parc Güell en 1955, (Pape). rencontre déterminante dans la vie et la carrière de Niki, et visite le Palais idéal du Facteur Cheval.

Un projet est en train de naître . Elle réalisera 24 ans plus tard « son Jardin des Tarots en Toscane , en Italie, sur un terrain offert par les frères de son Amie Marella. Les sculptures seront directement inspirées par le Tarot Wite Raider, et le Tarot de Marseille. Niki est une adepte du Tarot.

Rencontre de Tinguely en 1955, (Pape) elle fait la connaissance de Jean Tinguely artiste-sculpteur, et de sa femme Eva Aeppli. Tinguely deviendra son compagnon en 1960, (R de Fortune) lorsqu’elle quittera Harry.

En 1956 première exposition de peintures a St Gallen, Suisse. Début d’une série d’assemblages réalisés a partir d’objets de plâtres et de peinture

Début des « Tirs » Niki se fait connaître dans le milieu de l’art le 12 Février 1961,(La Force)  par ses «Actions-tirs », œuvres provocatrices et exutoires à la violence intérieure de la jeune femme à cette époque, qui consistaient à tirer avec une carabine sur des reliefs de plâtre ou sont dissimulés des sachets emplis de peinture de couleurs vives, qui en éclatant éclaboussaient le tableau. Elle est invitée à rejoindre le groupe des « Nouveaux réalistes » composé d’artistes avant-gardistes, dont Jean Tinguely, utilisant et récupérant de multiples matériaux de la vie quotidienne, tôles, ferrailles , vieilles affiches décollées, qu’ils transforment en œuvre d’art poétique. Ils prennent le contre-pied de la vision artistique traditionnelle.

« Nouveau Réalisme, nouvelles approches perceptives du réel . » Cette vison de l’art dynamise Niki et amplifie son esprit rebelle et anti-conformiste.

Les premières « Nanas »En 1965 (Amoureux) la grossesse de son amie Clarice Rivers, inspire Niki conçoit ses premières « Nanas »  a New-York et a paris une gigantesque « Nanas » enceinte couchée sur le dos et aux couleurs éclatantes.

Problèmes respiratoires Elle utilise ce nouveau matériau le polyester, et souffrira fin 1968 (Hermite) de graves problèmes respiratoires, dus à l’inhalation des vapeurs et des poussières .

La Reconnaissance Elle réalise plusieurs projets architecturaux pour enfants, un à Jérusalem, un monstre sculpture «Le Golem » dont les trois langues servent de toboggans.(1971),un autre en Belgique, « Le Dragon », qui est une maison de jeux. Elle expose au Japon, à Tokyo,. En 1981, (Mat) grâce à une rétrospective que lui consacre le centre Georges Pompidou, l’œuvre de Niki voyagera en Autriche, en Allemagne, en Suède.

Le Jardin des Tarots » En 1979 – 1996 se consacre principalement a la constriction du « jardin des Tarots » . Un ensemble de 22 sculptures monumentales, certains sont habitables, inspirée des arcanes majeures du Tarot. Elles sont construites en béton et sont recouvertes d’une mosaïque de miroirs, de verre et de céramique dorée.

En 1980 Rétrospective de Niki de Saint Phalle au Centre Georges Pompidou à Paris .

Réalise en 1983 avec Tinguely «la fontaine Stravinsky » à côté du Centre Georges Pompidou

Problème de santé En 1982 (Pape) Niki a une première crise d’arthrite rhumatoïde qui va la faire souffrir de longues années et diminuera son travail plus tard.

Livre « Aids » Elle collabore en 1986 à l’écriture et l’illustration d’un livre « Aids » pour une association d’aide à la lutte contre le sida et réalise un film d’animation « Stop Aids Stop Sida »

En 1987 François Mitterrand commande a Tinguely et à Nikki de Sait Phalle une fontaine sur la place de la mairie de Château Chinon.

Mort de Tinguely en 1991 la santé de Niki se détériore, et en 1994 (Justice) elle part vivre en Californie.

Elle meurt le 21 Mai 2002 à l’âge de 71 ans.

voir suite de l’article dans “Jardins de Tarot”

Voir suite dans “Référentiel de Naissance”