La Lettre A

A : Action, Affirmation, Autorité. 1

La lettre A est un élan vers le Ciel, une prière, une antenne, mais cette lettre évoque aussi les deux pieds sur la Terre, que l’horizontale stabilise. Aucune autre lettre n’a cette Force, cette puissance que possède le A.

Première lettre de l’alphabet, le A est toute l’énergie du 1, comme l’affirmation, l’activité, l’agressivité, l’intelligence et le commandement, le début ou le changement, mais aussi au négatif la tyrannie qui peut intervenir. C’est le prototype du départ, pour un objectif. Cette énergie, yang, est prête à se déployer dans un projet d’enfantement. « A » est l’action première et donc le père de toute réalisation. Il est perçu comme dissocié des autres lettres portant un symbole solitaire et individuel.

Lettre A signature d’Apollon, Dieu du Soleil, de la Lumière, de l’Intelligence créatrice figure en tête de l’alphabet . Rien ne peut être entrepris sans Connaissance préalable, sans éclairement de l’esprit que procure Apollon dieu de la « Lumière manifestée ». La lettre évoque une notion de perfection et d’intelligence créatrice.

L’étude graphique de A est particulièrement riche d’enseignement

En premier lieu le A symbolise un compas , cet instrument convenant fort bien au « Grand Architecte de l’univers » au dieu de l’harmonie régissant tous les arts comme toutes les sciences Le compas présente la particularité d’être constitué par un angle variable donnant naissance à des figures circulaires. C’est donc un instrument susceptible de nous faire accéder aux mondes spirituels à partir d’une structure matérielle Le A sert à mesurer : “la Mesure d’Ange ” !

En second lieu sa position est solide comme la tour Eiffel. Bien posé sur le sol, le A est protecteur et sécurisant. Sa barre horizontale maintient son énergie au niveau central.

Et aussi le A, dressé comme une pyramide, peut faire penser à un puissant condensateur énergétique ou à une fusée prête à décolle

Le graphisme du A rassemble 2 principes : féminin à gauche et masculin à droite, accolés l’un à l’autre dans une seule lettre.

Tourné vers le bas, donc inversé, la lettre A devient une coupe remplie, un vase, un réceptacle

Dans la grammaire française le A est privatif. Il évoque une rupture. Par exemple, aphone = sans voix Provient de l’alpha privatif a (en , an) analphabète

Cette lettre indique aussi une direction, soit en tant que préposition, « je vais à Marseille », soit comme préfixe « atterrir, alunir ». Les deux idées peuvent très bien se concilier si on suppose que l’on se dirige plus particulièrement vers ce dont on se sent coupé.

Elle renvoie donc l’homme au transcendant tout en marquant une notion de séparation entre l’esprit et la matière. On est dirigé par ce qui nous manque. L’idée de retourner à sa source pour une élévation a la transcendance

Ce A désigne donc fondamentalement l’Adam Kadmon Androgyne, la première création mentionnée dans la Genèse. En effet, dans la Tradition, notre humain primordial “A” un corps d’Archange, Androgyne, donné par son créateur.

La lettre A fait référence à la première lettre Hébraïque “Aleph” La lettre Aleph ne se prononce pas. C’est une lettre muette. Une lettre sans sonorité ou expression orale. Son existence ne provient ni d’un mouvement de la gorge, ni d’un mouvement des lèvres ou encore de la langue. L’existence de cette lettre provient uniquement de son silence. . . ; de ce qu’elle permet à d’autres lettres de suivre et de ce qu’elle permet aux voyelles (qui dans la langue hébraïque ne sont pas proprement des lettres) de s’associer à elle.

Une lettre qui ne se prononce pas nous parle de « Mutisme, Ruminer », « Difficulté à trouver sa personnalité », « Influencer, influençable », « Difficulté à vivre pour soi-même et besoin de l’autre pour être vu »

Aleph est le symbole de l’unité. Il est présent dans toute créature. Il est l’énergie qui préexistait avant la création du monde. Il est la stabilité, la continuité. Nous avons tous la nostalgie de cette unité et désirons tous la continuité des belles choses qui nous habitent.

La lettre Aleph en sémitique signifiait « bœuf ». Son dessin représentait une tête de bœuf surmontée de ses cornes. Aleph c’est aussi l’enseignement. Aleph nous questionne sur la nécessité de la transmission. Le bon guide est celui qui met en valeur l’autre, celui qui permet a l’autre de révéler, d’exister, d’être lui-même

La première lettre de l’alphabet peut être mise en relation avec le Premier arcane du Tarot : Le Bateleur : L’enfant, l’Initié – L’intelligence créatrice . Il doit devenir l’Apprenti sage et découvrir dans ses profondeurs toutes les capacités qui lui permettront de clarifier le sens de la sa vie. Avec comme bagage son Désir , et surtout son Désir de Vivre, il part a la conquête de son existence encore indifférenciée

La symbolique des lettres fait partie du séminaire “l’Onomasophie

  • La première lettre du prénom indique la Mission spirituelle
  • La dernière lettre du nom indique la Mission existentielle
  • La lettre en deuxième position dans le prénom indique l’obstacle à dépasser pour réaliser la Mission existentielle