La connaissance de Soi

“De toutes les connaissances possibles, la plus sage et la plus utile

c’est la connaissance de soi”

(William Shakespeare)

La connaissance de soi : le chemin vers l’épanouissement personnel

La question de Socrate « qui es-tu toi qui sais ?» est la question essentielle qui inaugure la réflexion humaine. La récompense était inscrite au fronton du temple d’Apollon à Delphes. « Si tu arrives à te connaitre, tu connaîtras en même temps l’Univers et les Dieux ». Ce qui veut bien dire que toute connaissance commence par la Connaissance de soi. Par conséquent c’est la seule démarche qui vaille d’etre tentée.

Le sens de cette phrase a évolué, elle est devenue aujourd’hui comme un des fondements du développement personnel.

Si à l’époque de la Grèce Antique ce précepte faisait référence à la nécessité de démontrer son humilité face aux Dieux, de nos jours, la connaissance de soi est l’outil pour atteindre ses objectifs et mener à bien ses projets en mettant en valeur nos dispositions psychologiques

Différentes exigences

En relation avec la diversité des personnes et de leur philosophie, la connaissance de soi peut répondre à des exigences diverses,

  • “nécessité intérieure” ; goût de l’introspection ; curiosité pour le “mystère personnel” : « Au lieu d’aller dehors, rentre en toi-même : c’est au cœur de l’homme qu’habite la vérité. » Saint Augustin
  • “exigence de lucidité “ ; retour de l’esprit critique sur lui-même : « Connais-toi toi-même ! » Socrate
  • “culture du libre-arbitre” : « Nous nous croyons libres que parce que nous ignorons les causes qui nous font agir ». Spinoza.
  • “agir en accord avec soi” ; effort de congruence ou de réelle motivation ; renforcement de l’estime de soi
  • “l’individuation” ; découverte de sa vocation, son potentiel, son “horizon des possibles” : « Deviens ce que tu es ! ». Pindare
  • “maîtrise de soi-même ” ; s’améliorer ; améliorer ses relations : « Le pire état de l’homme, c’est quand il perd la connaissance et gouvernement de soi. » Montaigne
  • “faire des choix pertinents”, maîtriser son destin, anticiper :« Ce qu’on ne veut pas savoir de soi-même finit par arriver de l’extérieur comme un destin» Carl Gustav Jung
  • “être dans le sens de sa vie” : « Le hasard, c’est toi-même qui t’arrive à toi-même. » Paul Valéry

Il y a de multiples aspects de nous-mêmes à explorer pour mettre nos talents, nos ressources et nos mécanismes de réussites à notre service, et inversement accepter nos limites et les prendre en compte dans nos stratégies.

Mais qu’est-ce dans le fond, la connaissance de soi ?

Un moyen

  • de reconnaître ses forces et ses faiblesses?
  • d’identifier et d’analyser les émotions qui nous détruisent ou nous font grandir
  • d’être véritablement en adéquation avec ses besoins, ses désirs…?

C’est un des terrains les plus favorables à la définition d’objectifs et à la réalisation personnelle
La connaissance de soi est alors l’indicateur qui traduit l’écart plus ou moins important (et l’effet) entre différentes situations et le contrôle personnel dont on dispose

  • agissons-nous en toute cohérence, en restant vrais envers nous-mêmes ?
  • ou sommes-nous sujets à des pressions, des manipulations qui émaneraient de notre environnement ?

C’est le critère qui mène à la liberté, à la remise en cause du regard d’autrui et à un renforcement de la confiance qui nous habite.

En fait, la connaissance de soi, c’est l’acceptation de qui nous sommes